Surprise (en bien!) par l'ANPE

Publié le par valent

Après avoir démissionné (légitimement!) de mon job parisien pour suivre zhom dans les montagnes, je me suis inscrite aux Assedic et donc (pas le choix) à l'ANPE... Dès le premier RV, je me suis attachée à faire comprendre à ma conseillère (charmante au demeurant) qui essayait vainement de me faire rentrer dans ses cases (allez expliquer que vous ne voulez pas de poste fixe à temps plein mais travailler chez vous, aux horaires qui vous conviennent, et avec un statut méconnu, mais aussi cumuler ce drôle d'emploi avec la création de kits à coudre!!!) que j'allais très bien me débrouiller toute seule pour me trouver du travail et les revenus qui vont avec.

 

Malgré tout, ils voulaient me revoir ce matin à 8h10... Après avoir cogité des heures pour voir comment je pourrais bien m'organiser pour honorer ce RV, alors que je devais être à 8h chez la nounou d'Audrey et à 9h30 au cours de danse de Ben, que zhom devait être à son boulot à 9h et qu'en plus j'avais accepté de garder la fille d'une amie, qui devait débarquer à 8h30 chez moi, je me suis dit: "quelle conne, pkoi je les appelle pas pour leur dire que je peux pas?". Aussitôt dit, aussitôt fait. Seulement, ce n'était pas si simple: il fallait écrire une jolie missive pour expliquer pkoi on ne pouvait se rendre à la convocation, dans le cas contraire: radiation! Une fois encore, aussitôt dit, aussitôt fait. Malgré tout, hier, prise d'une petite angoisse, j'ai rappelé pour savoir s'ils avaient bien reçu mon courrier. "Courrier reçu" m'a répondu la petite dame. Ouf! Mais ce matin, alors que je prenais un petit café au soleil pendant que Ben dansait, coup de fil sur le portable: c'est l'ANPE de Chambéry! Nouvelle bouffée d'angoisse... Mais pas longue: c'était ma conseillère qui voulait simplement faire le point par téléphone sur mes recherches!! Du coup, je lui ai raconté ma vie, que j'étais allée à Paris en août voir les copains-copines, que j'avais des papiers à rendre en fin de semaine, que j'étais à fond dans la création de ma collection "kits de Noël" pour postuler à des marchés de Noël, etc... Elle m'a dit qu'elle allait mettre à jour mon dossier et m'envoyer ses notes pour que je valide. Et voilà! C'était simple comme un coup de fil!

Commenter cet article

Petitpataud 14/09/2006 09:59

Voilà bien le genre de démarches qui me colle des suées et m'angoisse pour mon chômage à venir... Tu t'en sors super bien! :)

valent 14/09/2006 10:16

J'te rassure: quand tes allocations en dépendent, t'as pas d'autre choix que de t'y coller!!