Ce soir, moi aussi, j'ai envie de pleurer....

Publié le par valent

PARIS (AFP) - L'Assemblée nationale a enterré jeudi une proposition de loi socialiste réprimant la négation du génocide arménien de 1915, après des incidents et une bataille procédurière autour de ce texte sensible. L'examen du texte, qui avait commencé dans la confusion, a été interrompu sans être achevé et son vote reporté sine die sous les cris de colère de plusieurs dizaines de partisans de la cause arménienne massés dans les tribunes du public. Certains, dont le réalisateur de Marius et Jeanette, Robert Guedigian, ont même éclaté en sanglots. La proposition de loi vise à compléter par un volet pénal la loi du 29 janvier 2001 par laquelle la France reconnaît le génocide arménien. Elle fait de la négation du génocide un délit punissable d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. Elle divise les partis au delà du clivage droite/gauche, est contestée par des historiens et provoque la colère d'Ankara qui nie tout génocide. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a menacé la France de sanctions commerciales. L'Elysée avait fait savoir avant le débat que cette question devait être examinée dans un "esprit de responsabilité". Les députés UMP et le gouvernement ont tout fait pour retarder les débats multipliant et allongeant les interventions lors de l'examen d'un autre texte socialiste, qui précédait celui sur l'Arménie. Il ont rendu ainsi impossible le vote de la proposition inscrite dans une "niche" (séance d'initiative parlementaire) limitée à 5 heures maximum de débat.

Commenter cet article

Natacha 24/05/2006 15:30

et pourtant la Turquie se prépare activement à entrer ds l'UE !
Je suis d'origine Serbe et environ 600000 milles serbes sont morts durant la 2nde guerre mondial dont une bonne partie en camp de concentration avec les juifs et tzigannes (à l'époque la Croatie était allié à l'Allemangne). Pourtant qui en a entendu parler?
L'histoire n'est pas toujours belle, les médias et les gouvernements sont hypocrites... le seul éspoir qui reste c'est bien l'être humain. Et c'est à nous de transmettre la tolérance et l'amour à nos enfants... alors peut être...

marquise de carabas 19/05/2006 15:17

et oui.... et il faut se rendre à l'évidence que les Arméniens ne doivent pas être assez nombreux dans notre pays pour que les politiques les "flattent", pour tout simplement leur rendre une justice morale.... ils ne doivent pas casser assez de voitures, brûler assez de centres sociaux ou d'écoles, cracher sur la France, ou bien être descendant d'esclaves ou homosexuel etc.... peut-être que là.....
Je suis écoeurée de tant de lâcheté.
Deux poids deux mesures....