Il y a des jours comme ça...

Publié le par valent

qui commencent mal: couchée à 1h du matin, j'entame une petite nouvelle d'EE Schmitt, juste pour attendre le sommeil qui ne devrait pas trop tarder vu l'heure et la fatigue, quand ma grande débarque: elle a entendu des bruits bizarres et veut dormir avec moi, profitant de l'absence de son papa. D'habitude, je suis pas trop pour (trop de mauvais souvenirs de cette trop longue période où elle ne pouvait dormir qu'avec nous), mais là, je  ne me sens pas trop de discuter. J'éteins. A peine le temps de commencer à m'assoupir (mais qu'est-ce qu'elle a à gigoter comme ça?? Et la petite, dans la chambre d'à côté, si elle pouvait arrêter de tousser...), voici Ben qui débarque: mal aux oreilles, veut dormir avec moi. Courageusement, je me relève, trouve un "vieux" flacon de Célestène (normalement ça ne se garde pas mais bon...), 80 gouttes, je ramène l'aînée dans son lit, installe le 2ème à côté de moi. Il est deux heures et j'ai sommeil. Mais Benoît s'agite: il a mal et n'arrive pas à dormir. Tu veux retourner dans ton lit? Il y retourne mais 5 mn plus tard commence à pleurer. Reviens! (faudrait pas qu'en plus il réveille la puce!). Il revient mais n'arrive pas plus à dormir... 2h30, je rajoute un suppo de Doliprane. Après moult câlins, il s'assoupit un peu, en gros de 3 à 4h. Réveil et nouveaux pleurs de 4 à 5h. A 5h, il décide de retourner dans sa chambre. Je peux à peu près terminer ma "nuit" avant que ma grande ne vienne gentiment me faire remarquer qu'il est 7h. Pas grave, y'a pas école auourd'hui!!! A 8h, il faut quand même bien se lever, faire manger les petits pas en forme et vite habiller tout le monde pour filer chez le médecin: il ouvre à 8h30 mais en général son escalier est plein une bonne demi-heure avant. Arrivée groupée à 8h40: déjà 5 personnes installées. Ca défile... lentement, trop lentement. Plus de 2h à essayer d'occuper et de calmer 3 enfants dans une salle d'attente où ne traîne même pas un jouet, sous les regards furibards. J'ai envie de pleurer. Et quand je vois Ben qui se traîne par terre, se pend aux rideaux, court dans le couloir, je me demande s'il est vraiment malade ce gosse. Je suis presque contente quand le doc, qui l'examine enfin, m'apprend qu'il a une bonne otite: on n'aura pas attendu pour rien. La petite, elle, a de drôles de boutons rouge: peut-être la varicelle qui s'annonce? Direction la pharmacie, je me fais passer devant, occupée à surveiller si mes monstres ne sont pas en train de se sauver par l'autre porte. Le pharmacien est sympa: je n'ai pas ma carte vitale, mais il me fait qd même le tiers-payant. Ca tombe bien, j'avais aussi oublié le porte-monnaie!
12h, enfin, rentrée, je vais enfin pouvoir checker 5 mn mes mails avant de lancer les coquillettes. Ah ben non, la livebox n'arrive pas à se synchroniser. C'est bête mais ça me démoralise complètement!
On mange, y'a plein de coquillettes par terre, qu'ils écrasent sans faire exprès. On dirait pas que le ménage a été fait hier... Je fais comme si je ne voyais rien, j'envoie tout le monde dans son lit. "Même moi je suis obligée de faire la sieste?" gémit la grande. "Oui, même toi!", je rugis. Qu'est-ce que je m'aime pas quand je crie comme ça... Je laisse la cuisine en plan, je vais essayer de bosser 2 mn tant qu'ils "dorment"... J'essaie de faire abstraction de la puce qui hurle dans son lit à barreaux. Tiens, un peu de silence? La connexion ne marche toujours pas: je coupe du tissu, fais des photos comme je peux avec ce manque de lumière. 15h, les grands se disputent (ils étaient pas censés être chacun dans leur chambre?) et ont réveillé la miss qui recommence à pleins poumons. Allez, tous devant Monstres et Cie. Ca les tiendra tranquilles un moment et me permettra de ranger la cuisine. J'essaie aussi de feuilleter un peu le dernier MCI mais je m'écroule. Une petite sieste avec Bob et Sulli en fond sonore. Quelle journée de m... Et dire que demain ça va être pareil! Non pire, en plus je vais devoir composer avec la grande que je ne vais pas pouvoir accompagner à son cours de théâtre. Bon, 16h15, goûter: heureusement que j'ai pas balayé les coquillettes, ça va très bien avec les miettes de brioche et le chocolat écrasé... Allez, essayer d'aller gentiment jouer dans vos chambres un moment, j'ai une commande à préparer. Jouer, ça va à peu près. Dans vos chambres, c'est déjà plus dur. Mais alors gentiment, là, c'est mission impossible. 18h, je vais leur faire un petit bain, histoire de détendre tout le monde: surtout moi, qui suis ravie de découvrir notre nouvelle piscine intérieure. 19h: purée sardines, aucun courage pour cuisiner... 19h45: tout le monde au lit, je ne VEUX PLUS VOUS VOIR!!!!!!!
Allez, la bonne nouvelle de la journée: la connexion remarche... Mais là c'est l'heure d'aller remplir le lave-vaisselle!

Publié dans De tout et de rien...

Commenter cet article

marie 21/11/2007 21:10

pôvre.... moi aussi 3 enfants mais mainntenant ils st grands et ce temps est révolu... il a passé aussi trop vite...

il ne faut surtout pas essayer d'etre superwoman!

*vj* 21/11/2007 17:08

Sympa! je sais grâce à toi comment va finir ma journée!!
;)
bon courage et ça ira mieux ... demain?!

valent 21/11/2007 18:19

Lol, je vois que nous sommes toutes pareilles!! Je sais pas vous, mais pour moi, à part les mardi de grève des profs, ce sont les mercredis les journées les plus crevantes!! Enfin, mention spéciale quand même pour memenounours et kristine, qui avec 6 et 5 (si je me souviens bien) joyeux lurons à la maison ont dû et doivent encore faire preuve d'encore plus de patience et de maîtrise de soi!!Bon allez, aujourd'hui, ça a quand même été moins terrible (bon, je dis ça, mais je viens de les coller dans le bain et j'ai pas encore eu le courage d'aller voir l'état de la SDB), j'ai même eu le temps de coudre qq bricoles, et cela suffit à faire mon bonheur!!

kristine 21/11/2007 16:05

ouh là mais tu vis avec moi ou quoi?? je te rassure nous sommes toutes pareilles!! il y a des moments où jeme demande par lequel je commence!!!!! courage, je suis avec toi!!

memenounours 21/11/2007 15:07

pour moi aussi c'est du vécu. Et avec 6 enfants , le papa ayant démissionné .....Mais aprés on oublie tous ces petits tracas. Moi il y a peu , mes enfants m'ont fait une super fête pour mes 50 ans en me remerciant même quand je pensais avoir été trop dur.

Bill 21/11/2007 13:25

Bon courage !
Essaie de rester zen, c'est bien de "coucher" tout ça sur du papier ou un blog, ça aide à relativiser et à partager ;-)
Je souhaites que tes prochaines nuits soient meilleures !

valent 21/11/2007 13:34

Merci à toutes!!! D'abord de m'avoir lu: je ne pensais pas que quelqu'un aurait le courage de parcourir ce pavé de jérémiades... D'ailleurs, j'essaie en général de ne pas trop m'attarder sur mes petites misères mais, comme le remarque Bill, cela m'a fait un bien fou d'écrire tout ça!Merci également pour votre soutien, qui aide à prendre du recul. Effectivement, cette nuit s'est bien passée, et le fait de ne pas passer la matinée chez le médecin aide à voir les choses d'un meilleur côté...Encore merci et à bientôt (si tu viens à Saint-Antoine, Marijo, surtout n'hésite pas à veinr faire un coucou, ça me fera très plaisir...)